Accueil | France | Expérience de la CIA : Affaire du pain maudit de Pont-Saint-Esprit en France

Expérience de la CIA : Affaire du pain maudit de Pont-Saint-Esprit en France

En Août 1951, le bourg de Pont-Saint-Esprit (Rhône) avait été atteint d’une espèce de folie collective et hallucinatoire. Bilan: Au moins cinq morts, plus de trente personnes hospitalisées et près de 300 malades. Nausées, brûlures d’estomac, vomissements, suicides. Des études menées par les scientifiques montrent que le seigle du pain aurait été contaminé.
D’autres scientifiques ont cherché de nouvelles pistes. Deux scientifiques ont découvert par hasard du LSD, synthétisé à partir d’ergot.

En 2009, le journaliste américain Hank Albarelli assure dans un livre que le village aurait été victime d’une expérience sur les effets du LSD, menée conjointement par l’armée américaine et la CIA. D’après les Inrocks , la crise de folie viendrait d’une expérience secrète sur le LSD menée par la CIA.

Dès 1951, l’inventeur du LSD, convoqué sur place, avait reconnu que tout cela ressemblait à une intoxication par le LSD.

Le professeur Giraud fit alors le rapprochement avec les recherches menées en Suisse, à la même époque, dans les laboratoires Sandoz (rebaptisé Novartis depuis 1996), par un certain Albert Hofmann, qui avait été l’inventeur, en 1938, du LSD, un dérivé synthétique de l’ergot.

Hofmann n’avait découvert les effets hallucinatoires du LSD qu’en avril 1943, en s’introduisant accidentellement une faible dose de produit en se frottant les yeux.

On fit venir Albert Hofmann à Pont-Saint-Esprit dans les jours suivant le déclenchement du drame et il confirma que les symptômes observés dans la population laissaient penser qu’elle avait été massivement victime d’un alcaloïde proche du LSD.

2009 : Révélations sur l’Opération « MK/Naomi »

Il fallut attendre 58 ans (2009) pour que l’incroyable, mais probable, clé de l’énigme soit révélée au grand public par des révélations venues d’outre-Atlantique.

Ce fut un journaliste américain, Hank Albarelli, spécialiste des actions secrètes des services américains, qui ressuscita l’affaire de Pont-Saint-Esprit que tout le monde avait oubliée. Il affirma qu’il avait découvert, dans un document déclassifié de la CIA, que la population de ce village aurait été sciemment contaminée par du LSD par les services secrets américains.

Le quotidien britannique « Telegraph » publie un article, dans l’édition du 28 novembre 2012, sur l’assassinat possible de Frank Olson par la CIA et sur le procès que les descendants font à la centrale de renseignements américaine.

C’est en enquêtant sur la mort suspecte de Frank Olson, biochimiste de la division spéciale de l’US Army, qu’Albarelli se retrouva sur cette piste.

Selon la version officielle, ce biochimiste se serait défenestré en 1953 depuis sa chambre 1018 du 13e étage de l’hôtel Statler de New York, au cours d’une crise de paranoïa aigüe, une semaine après avoir pris du LSD. En réalité, comme l’a révélé le journal britannique Daily Telegraph du 28 novembre 2012, ses enfants sont aujourd’hui persuadés qu’il aurait été poussé dans le vide par des agents de la CIA parce qu’il avait percé à jour la liste des sites secrets où la CIA pratiquait la torture en Europe.

Quoi qu’il en soit, il est désormais historiquement prouvé – par des documents confidentiels déclassifiés – que la CIA – au moins pendant les années 50 et 60 de la « guerre froide » :

(Nota : les hyperliens renvoient sur les notices wikipedia en anglais, toujours bien plus précises et complètes que les mêmes notices en français lorsqu’elles existent…)

Toutes ces opérations visaient à mettre au point, puis à perfectionner, des outils de manipulation et de contrôle mental. Non seulement sur des soldats, mais aussi sur des populations entières.

Des expérimentations réalisées avec des substances psychotropes furent par ailleurs pratiquées sur des humains avec ou sans leur consentement, y compris sur des enfants.

En 1974, une commission d’enquête américaine fut exigée par les parlementaires américains, dans la foulée du scandale du Watergate, pour que le peuple américain connaisse la vérité sur ces expérimentations rappelant l’horreur des camps de la mort de l’Allemagne nazie.

Cela se traduisit par la mise sur pied de la « Commission du Président des États-Unis concernant les activités de la CIA aux États-Unis » (appelée aussi « Commission Rockefeller », du nom de Neslon Rockefeller.

Après investigations, cette Commission publia, en juin 1975 un Rapport assez sensationnel,  bien oublié hélas ! – depuis lors, qui confirma un certain nombre d’actions criminelles commises par la centrale américaine, devenue un véritable État dans l’État.

Pour en revenir au biochimiste Frank Olson, on sait peu de choses sur ses recherches si ce n’est qu’elles portaient sur la mise au point d’armes biologiques et de techniques d’interrogatoires via l’usage de drogues.

Au cours de son enquête, Albarelli obtint divers documents déclassifiés, parmi lesquels l’un d’eux mentionnait « l’incident de Pont-Saint-Esprit » dans une conversation entre un ancien de la CIA, qui avait côtoyé Olson, et le représentant américain du laboratoire Sandoz, fournisseur de LSD pour la CIA.

Dans ce document déclassifié, le responsable du laboratoire expliquait à son interlocuteur « qu’il ne s’agit pas d’ergot » mais d’un composé de type diethylamide (un composant du LSD).

Pour Albarelli, le village de Pont-Saint-Esprit fut bel et bien victime d’une action de la CIA, s’intégrant dans une opération bien plus vaste, qui s’est étendue depuis les années 50 jusqu’aux années 70 (pour autant que l’on sache !) dont le nom de code s’appelait « projet MK/Naomi ».

Cette action aurait consisté, après une pulvérisation aérienne qui serait restée sans effets, à faire ingérer du LSD aux habitants, peut-être via le pain, pour en observer les effets. Sans fournir de preuves probantes, Albarelli établit par ailleurs l’existence surprenante de multiples connexions entre la CIA et le village.

En 1973, la CIA détruisit les archives de ses expériences…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :