Accueil | Géopolitique | 31 janvier 1964 : le général de Gaulle tend la main à la Chine

31 janvier 1964 : le général de Gaulle tend la main à la Chine

Visionnaire, surprenant, indépendant

Il y a 40 ans s’éteignait le Grand Timonier, Mao Zedong. 12 ans plus tôt, fidèle à son art de la perception en profondeur des hommes et des nations, le général de Gaulle, le 31 janvier 1964, expliquait lors de cette conférence de presse pourquoi il noue des liens diplomatiques avec la République populaire de Chine.

Il sera le premier grand dirigeant à dégeler les relations avec l’Empire dit du Milieu. Et sera suivi en cela par Richard Nixon, qui était un admirateur inconditionnel du Général. Les Américains sauront faire fructifier cette ouverture diplomatique qui fera, 40 ans après 1972, de la Chine une puissance économique de premier plan, mais aussi l’atelier du monde… et des États-Unis.

Charles de Gaulle, l’homme des contre-pieds, un chef d’État de droite qui brise l’isolement d’un pays communiste honni par les capitalistes (et aussi un peu par l’Union soviétique), un événement qui crée la surprise mondiale, même si les Américains savaient, grâce à une taupe dans l’entourage du président français, ce que ce dernier tramait.

On appréciera, dans ce discours sans notes de cet authentique chef d’Etat, l’équilibre harmonieux entre la leçon historico-politique, la prise en compte aiguë des intérêts de la France, et le coup en douce aux deux Grands, États-Unis et URSS, permettant à la France de prendre symboliquement la tête de la coalition mondiale des non-alignés.

Et surtout, il ressort de ce discours la formidable puissance d’une véritable indépendance nationale exprimée et assumée : imagine-t-on aujourd’hui François Hollande prendre une décision de politique internationale sans en référer à ses supérieurs directs, Angela Merkel, Barack Obama et Benyamin Netanyahou (par ordre d’importance protocolaire) ?

 

Le discours du général de Gaulle du 31 janvier 1964 :

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :