Accueil / Réseaux Occulte / Infiltrations Maçonniques dans L’EGLISE…

Infiltrations Maçonniques dans L’EGLISE…


« En premier lieu, arrachez à la franc-maçonnerie le masque dont elle se couvre, et faites la voir telle qu’elle est. »
Dixit le pape Léon XIII, dans son encyclique « Humanum Genus » datée de 1884, et depuis, totalement oublié…

L’état de l’Eglise Catholique actuelle fait pitié.
Elle est, dans sa grande majorité, et se revendique par ses voix « officielles », soumise à la « république » et bien « sage » en pleine « démonocratie »… pendant que ses « curés » se font rares, n’existent plus ou presque… et que les clochers de France n’entendent plus grand monde lorsque sonne l’heure de la messe dominicale.
Lors des dernières élections présidentielle, l’Eglise de France a pris position « ouvertement » en faveur d’un homme, membre d’une secte, la franc-maçonnerie…

Or, cette secte satanique ou luciférienne (idem), avec ses saints, ses ordres, ses « messes » et autres « rituels, ne rêve que d’une chose depuis des siècles, la destruction totale, violente, de l’Eglise Catholique Romaine…
Cette secte religieuse, la franc-maçonnerie, a toujours été dénoncée par les pères de l’Eglise, ainsi que toutes les idéologies qui s’y rattachent : hérésies sectaires diverses, « révolutions », gnose, ventes en Italie, communisme, socialisme, réalité de la dictature « républicaine »…
Tous ces avertissements, ces mises en gardes de la part d’hommes sensés, « sages » : CLEMENT XII, BENOIT XIV, LEON XIII, PIE X, PIE XII et bien d’autres encore, tout est ignoré, oublié…
Le résultat est là, sous nos yeux…
A savoir que l’Eglise « officielle », républicaine, et sa direction Romaine, sont entièrement « tenues », par une SECTE SATANIQUE, la franc-maçonnerie, et tout le monde s’en fout…
Paul Gourdeau, ancien grand maître du Grand Orient de France : « Ce qu’il est aujourd’hui important de comprendre c’est que le combat qui se livre actuellement conditionne l’avenir, plus encore le devenir de la société. Il repose sur l’équilibre de deux cultures : l’une fondée sur l’Evangile et l’autre sur la tradition historique d’un humanisme républicain.
Et ces deux cultures sont fondamentalement opposées. »
Une secte anti-chrétienne, satanico-luciférienne… dirige, dans la coulisse, l’Eglise Catholique Romaine…
Les loges de la secte maçonnique pullulent au Vatican.
Les seuls « milieux » où l’on critique cet état de fait sont peux nombreux…
Certains prêtres abordent le sujet, très peu…
Presque tous ignorent la « question »…
Beaucoup se voilent la « face »…
Les sourds sont aveugles…
Les aveugles sont sourds…
Les lâchent pullulent…
Pauvres d’eux…
Déjà, durant la période pré-révolutionnaire, et bien des années après le coup d’état maçonnique jacobin, républicain et criminel, l’Eglise Catholique a commencé a être violemment attaquée, par des « philosophes » voulant « écraser l’infâme », à savoir l’Eglise Romaine et ses « alliées » les Monarchies Chrétiennes en place à l’époque.
Ces sectes d »illuminés lucides, sadiques, et totalement déterminés, ont attaqué les structures sociales et morales d’un pays…
Ce pays, c’est la FRANCE…
Or, qu’était la France, si ce n’est la Fille Ainée de l’Eglise !!!
Ces « philosophes » sectaires savaient ce qu’ils faisaient…
Parallèlement à la vomissure « philosophique », les « loges », clubs et autres « temples » maçonniques se multiplient… tel la PESTE… et son ombre : la MORT…
Arrive leur coup d’état, que l’on vous dit être une grande « oeuvre »… alors que la réalité est… ailleurs…
Puis, la « révolution » montre son vrai visage…
Du sang, des massacres, les pires horreurs… de « républicains » jacobins envers des français qui étaient heureux de leur vie… entièrement satisfait de leur Roi et heureux avec leurs curés et leurs ordres religieux…
La France d’avant 1789 était le plus beau et le plus grand pays au monde…
Respecté… écouté… riche…
Envié aussi et détesté surtout, par d’autres…
Ses pires ennemis l’ont blessée, mise à genoux…
Pour installer sa « république » criminelle, la secte a voulu que l’Eglise de France lui soit soumise.
Refus de ce qui devint alors l’Eglise du SILENCE, formée par la Chrétienté Française fidèle au Pape…
Tout de suite, les « accords constitutionnels » sont si violents qu’ils contraignent à l’exil la presque totalité de l’épiscopat légitime pour faire place aux « intrus » constitutionnels !!!
Puis, lentement, après des révolutions et guerres en Europe, la secte a continué une de ses oeuvres majeure : infiltrer l’Eglise Romaine afin d’avoir un Pape « favorable » à la secte…
L’Histoire de France est totalement liée à l’Histoire de L’Eglise Catholique.
France et Catholicité sont inséparables, indissociables…
Que vous le vouliez ou non, là aussi, c’est un FAIT HISTORIQUE !
Le travail de minage de l’édifice Romain, commencé de longue date, s’est dévoilé lors du concile VATICAN II, intronisé par JEAN XXIII, lui-même membre de la SECTE maçonnique (LIRE), bon ami du TEMPLE DE LA COMPREHENSION, lié à la LUCIS TRUST, avec ses « potes » modernistes. (LIRE)
Copie de l’original ICI

Il est bon de noter le fait que ces gens là sont juste des adeptes de satan… lucifer…

Jean XXIII annonça, le 24 janvier 1959, la convocation d’un concile œcuménique infiltré par la franc-maçonnerie.

Celui-ci s’ouvrit, sous sa présidence, le 11 octobre 1962, mais ne le clôtura pas puisqu’il mourut le 3 juin de l’année suivante.
Un « digne » successeur est arrivé, tout aussi moderniste et motivé pour continuer le travail de destruction si bien commencé sous couvert d’oeucuménisme et d’évolution de l’Eglise…
Ce fut l’archevêque de Milan, Giovanni Montini, qui succéda à Jean XXIII en plein concile au siège apostolique et prit le nom de Paul VI… grand ami des francs-maçons… et, pour certains auteurs sérieux… Paul VI était membre de la secte… dont une des tombes familiale porte « fièrement » les emblèmes… (Lire plus bas.)

Sous son autorité, la prophétie annoncée 100 ans plus tôt par Notre-Dame, à La Salette, se réalisait.
Le concile, infiltré par la franc-maçonnerie, était bien entrain de détruire l’Eglise, de l’intérieur, confirmant ainsi la confidence de Léon XIII qui, en 1884, déclarait :  » Les francs-maçons ne prennent plus la peine de dissimuler leurs intentions… C’est publiquement, à ciel ouvert, qu’ils entreprennent de ruiner la Sainte Eglise « .
Et, du jour au lendemain, par le jeu subtil de traitres infiltrés aux plus hautes fonctions de l’Eglise Romaine… presque 2000 ans de Chrétienté étaient balayés comme si tout cela avait été un vulgaire essai.
l’Eglise d’un coup se mettait à apparaitre…
Idem de nos jours…
Jean XXIII, Paul VI et Jean Paul II sont des papes très appréciés par les francs-maçons…
A écouter ces « modernistes républicains », la FRANCE a commencé son histoire en 1789 avec la prise du pouvoir par la SECTE maçonnique « républicaine »… et l’Eglise est « née » en 1962… par la destruction intérieure volontaire et la perte de sa raison… par la même cause, la même secte.
De plus, il est « comique » d’entendre des SATANISTES (documents Wicca) reconnaitre que l’Eglise Romaine actuelle ne les dérange pas… c’est une messe… sans âme.
Ce document est connu des journalistes…
Par contre, pour ces sombres personnages, toutes ces sectes, la franc-maçonnerie et ses « messes »… ses rites écossais, templiers, gnostiques, rose-croix, martinistes, théosophes, « illuminés », B’nai B’rith, O.T.O, les seuls qu’ils n’aiment pas sont ceux des milieux TRADITIONALISTES et surtout la Fraternité Saint Pie X de Monseigneur Lefèbvre, ceux qui continuent l’ancienne messe en LATIN, celle de Saint Pie V, d’avant le « concile » destructeur, car, pour ces sectes, cette messe traditionnelle, est la seule « valide », la seule où se manifeste… la « Présence Divine ».
Comique… non???
Ce sont eux qui le disent…
L’Eglise « républicaine » de France est complice de ce ravage.
Une SECTE GNOSTIQUE, satanique, luciférienne, la franc-maçonnerie, toujours condamnée par les pères de l’Eglise, dirige ce pays, détruit l’Eglise Catholique de l’intérieur, et la traine dans la boue.
Là aussi, c’est un FAIT.
Celà est…
Désolé…
Et pendant ce temps, ces multitudes de sectes massacrent des INNOCENTS tous les jours… que Dieu fait.


Ci-dessous, la croix pectorale du « pape » Jean XXIII.

La secte nommée franc-maçonnerie au plus haut poste de l’église catholique.


« N’oublions pas que nous sommes la Contre-Eglise.
Efforçons-nous dans nos loges de détruire l’ influence religieuse sous toutes les formes sous lesquelles elle se présente.  »
Ass. gén. F. M. de l’ Est de la France, Belfort, 25-28 Mai 1911.


« Le Catholicisme, nous devons, nous Francs-Maçons, en porsuivre la démolition définitive. »
Bulletin du Grand-Orient de France, Sept.1895.

« La lutte engagée entre le Catholicisme et la Franc-Maçonnerie est une lutte à mort sans trève ni merci. »
Mémorendum du Suprême Conseil.


« Cette… société sans Dieu agit de façon extaordinairement efficace au moins au niveau des directions élevées. Elle se sert de tous les moyens mis à sa disposition, qu’ils soient scientifique, technique, social ou économique. Elle suit une parfaite statégie préparée à l’avance. Elle tient presque la totalité du pouvoir sur les organisations internationales, les circuits de la finance, et le milieu des communications de masse ; presse, cinéma, radio et télévision. »
Déclaration du père Andro Arrupe alors à la direction de l’Ordre des Jésuites, à l’United Press International ( U.P.I ) datée du 27 Décembre 1965, citée par Gary Allen dans « None Dare Call it Conspiracy » p. 13-14.

« This… Godless society operates in an extremely efficient manner at least in its higher levels of leadership. It makes use of every possible means at its disposal, be they scientific, technical, social or economic. It follows a perfectly mapped-out strategy. It holds almost complete sway in international organizations, in financial circles, in the field of mass communications ; press, cinema, radio and television. »

 

Lire la suite sur http://www.barruel.com/infiltrations-maconniques-eglise.html

À propos Planete info tv

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :