Accueil | Arrêt sur Image | Les Skulls And Bones : société secrète universitaire américaine

Les Skulls And Bones : société secrète universitaire américaine

Les Skull and Bones (de le Crâne et les Os) sont une société secrète de l’université Yale l’une des plus prestigieuses universités américaines avec Harvard, Princeton et Stanford.. Ce groupe est aussi connu par les anglophones sous les noms « Chapter 322 » et « Brotherhood of Death » (« la fraternité de la mort »).

Ce serait la première société secrète qui ait vu le jour à Yale, sous l’impulsion de William Huntington Russell en décembre 1832. Elle constitue l’une des plus prestigieuses sociétés secrètes américaines, avec Scroll and Key, Wolf’s Head, Book and Snake et Berzelius. Quelques sociétés d’honneur implantées dans d’autres universités se sont visiblement inspirées des Skull and Bones ou possèdent un prestige similaire, ses membres étant reconnus comme l’élite par les étudiants. Ce sont par exemple les Cap and Skull à l’université Rutgers, la société Bishop James Madison au College of William and Mary, ou les’Iron Arrow Honor Society à l’université de Miami.

A l’inverse des fraternités, impossible de déposer sa candidature: Skull and Bones choisit et contacte ses nouvelles recrues, chaque nouvelle coterie est constituée de quinze personnes toujours prises en photo de la même manière avec un guéridon couvert d’une nappe où est brodé l’emblème de la société sur laquelle sont entreposés deux fémurs en croix et un crâne. L’assemblée est dominée d’une horloge de parquet indiquant huit heures du soir. Les os sur la table sont les restes de la dépouille de Geronimo, dont la société secrète a profané la sépulture

     
«Chaque année, 15 juniors (étudiants de 3e année) sont approchés par le club et l’intègrent en général l’année suivante», explique Mike Dunham, ancien président du Rumpus, le tabloïd satyrique de Yale. Le recrutement se fait parmi les plus puissants et les plus connectés ou chez les étudiants les plus brillants, académiquement ou sportivement.
Présidents, sénateurs, juges, banquiers, sportifs, artistes… «La concentration des membres de cette petite société dans les hautes sphères est incroyable», confie la journaliste d’investigation Alexandra Robbins, ancienne de Yale et auteur du livre Skull&Bones, la vérité sur la secte des présidents des Etats-Unis. Elle même membre de la société secrète Scroll and keys avant de se faire virer lors de la parution de son livre, elle précise: «Skull and Bones existe pour une seule raison: placer ses membres dans des positions éminentes et qu’ils s’aident ensuite les uns les autres.»
Selon les périodes, l’identité des membres est parfois révélée, mais jamais leurs pratiques. Plusieurs listes de membres avérés ou supposés ont été publiées. Certains ont publiquement reconnu être des Bonesmen, comme George W. Bush ou John Kerry, lors de la présidentielle de 2004. Mais interrogé plus en détail, Bush a plaisanté: «C’est secret, je ne peux en parler.» Et n’a pas lâché un mot de plus.

L’organisation publiait des listes annuelles de membres, conservées à la bibliothèque de Yale, aucune liste officielle n’a été publiée après 1982.

Skull and Bones de la bannière de Yale de 1948. L’ancien président des États-Unis, George Herbert Walker Bush, est classé quatrième.

Parmi les membres les plus connus ce trouve :

Percy Rockefeller (1900), directeur de Brown Brothers Harriman, Standard Oil, et Remington Arms

Charles Seymour (1908), President of Yale (1937–1951), founding member of The Council on Foreign Relations

George Herbert Walker, Jr. (1927), financier et cofondateur des Mets de New York; oncle au président George Herbert Walker Bush

John Rockefeller Prentice (1928)

George H. W. Bush (1948), 41ème président des États-Unis, 11ème directeur des renseignements centraux (CIA), fils de Prescott Bush, père de George W. Bush. Son surnom Skull and Bones était « Magog

Jonathan James Bush (1953), banquier, fils de Prescott Bush
John Kerry (Bones 1966) a affronté George W. Bush (Bones 1968) à l’élection présidentielle américaine de 2004, la première fois que deux Bonesmen se sont affrontés
pour ce poste.
George W. Bush (1968), petit-fils de Prescott Bush; fils de George H. W. Bush; 46ème gouverneur du Texas; 43ème président des États-Unis. Son surnom était « Gog

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :